Index de l'article
Avant propos Revue Hors série Vol IV
Partie II
Partie III
Toutes les pages

Les raisons  de la colère

Durant des décennies, cette crise latente, rampante, s’est traduite par l’échec de différentes révolutions ou expériences que  le monde arabo-musulman  a connues : nationalisme et panarabisme en Egypte, Irak et Syrie ; le communisme au Yémen du Sud ou encore l’islamisme dans les cas de l’Iran, de l’Algérie et du Soudan.

La persistance et la centralité de la question palestinienne a nourri les consciences au sein du monde arabe  des injustices et des impairs commis à l’égard  de ce peuple depuis 1917 par la communauté internationale  et de la complicité des régimes arabes même ceux considérés comme opposés à une paix américano-israélienne

Le maintien de régimes despotiques après la chute du mur de Berlin et des évolutions de transition démocratique en Amérique latine, en Europe centrale et orientale, le monde arabe pouvait-il  encore continuer à constituer une  exception ?